A savoir/ Bien être

Techniques pour rendre l’eau potable

Alors qu’il est possible de diminuer ou d’augmenter sa quantité de nourriture lorsqu’on est en voyage ou en vacances, il en est tout à fait autrement pour l’eau. C’est un élément vital à notre constitution et c’est pourquoi elle a besoin d’être la mieux adaptée possible à notre organisme, sans quoi elle devient le vecteur d’agents pathogènes qui va transporter des virus, des bactéries, des parasites.
Avant de boire de l’eau, il faut toujours s’assurer qu’elle soit potable. Mais comment s’y prendre ? Voici quelques conseils avisés.

Une action préventive

Rendre l’eau potable, c’est faire en sorte qu’elle ne transporte pas de bactéries, de parasites ou de micro-organismes qui nous seraient nuisibles, tout du moins désagréables et gênants.
En effet, l’eau peut transporter des substances chimiques comme des métaux lourds (mercure ou plomb par exemple), des résidus de pesticides, des hydrocarbures.
La première chose à faire est de mettre en œuvre une action préventive en améliorant les pratiques d’utilisation des pesticides mais aussi en régulant les pratiques d’élevage semi-intensives.
C’est pourquoi, en France, l’eau potable répond à l’application stricte de 64 paramètres.

Les premières techniques

La première chose à faire est d’éliminer les substances en suspension dans l’eau : il faut décanter l’eau quelques heures, la laisser « reposer » durant 4 à 6 heures pour que les substances se déposent au fond du contenant. Il est possible de s’aider avec un filtre comme du sable ou un filtre en papier, ou encore avec du tissu de coton.
L’autre technique, et sûrement la plus pratique et celle qui apporte le plus de satisfaction est l’ébullition. Il suffit de faire bouillir l’eau à 100° C pour éradiquer la plupart des micro-organismes. Selon les recommandations de l’OMS, il faut faire chauffer l’eau à gros bouillons durant 1 à 3 minutes pour rendre cette dernière potable à tous les coups.

D’autres traitements

Que vous soyez en voyage ou lors d’un séjour dans un pays où les conditions ne sont pas 100% sûres pour la consommation de l’eau, il est possible d’utiliser des pastilles ou d’incorporer des gouttes : en quelques instants, vous les intégrer à votre eau, vous attendez une dizaine de minutes et votre eau est devenue potable. Ces pastilles sont très pratiques car elles sont transportables partout. Le seul inconvénient est qu’il ne faut en utiliser durant un séjour prolongé car cela peut générer des troubles sur votre santé.

>> Voir les pastilles pour désinfecter l’eau

Un traitement mécanique

Contrairement aux pastilles, il existe aussi une autre façon : les filtres à eau. Ils ne sont d’aucun danger pour votre santé sur une longue période car ils ne sont pas composés d’agents chimiques.
C’est l’un des meilleurs moyens pour rendre l’eau potable, surtout si vous comptez rester un moment au même endroit. Le seul inconvénient est qu’ils sont plus volumineux et plus onéreux que de solutions chimiques comme les gouttes ou pastilles.

D’autres méthodes

Si vous n’êtes pas sûr de vous, contactez votre médecin ou votre pharmacie qui saura vous orienter vers des moyens efficaces en fonction de votre voyage ou de votre séjour.
Sachez qu’il existe aussi d’autres méthodes comme les sels d’argent (parfait pour une conservation de l’eau potable), l’iode (ne doit pas être utilisé sur une longue période), le chlore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *