A savoir

Grandir à la ferme : remède contre certaines maladies respiratoires

Grandir à la ferme et dans un environnement dépourvu de pollution aurait bien des vertus ! Outre l’air sain et l’alimentation plus naturelle, le fait de vivre à la ferme dès tout petit serait le meilleur remède contre les réactions allergiques et l’asthme, selon une étude réalisée par des chercheurs belges et publiée dans la revue américaine Science.

Un lien avec la poussière

Des tests ont été réalisés avec de souris, les exposant à la poussière prélevée dans des fermes en Allemagne et en Suisse. Les souris se sont montrées protégées contre les allergies aux acariens.

En effet, la poussière rend moins réactive aux allergènes, comme l’a démontré cette étude, en raison d’une protéine appelée A20. Cette protéine est créée naturellement par le corps humain dès lors qu’il est en contact avec la poussière de la ferme. Ceux ayant des carences en protéine A20 développeraient des allergies. Habitué, le corps d’un enfant élevé à la ferme serait donc protégé contre les allergies aux acariens, aux réactions allergiques et à l’asthme, agissant un peu comme un principe d’immunité.

Un vaccin contre l’asthme ?

La prochaine étape pour les chercheurs est de trouver la substance qui permet cette protection, afin de développement des traitements préventifs contre l’asthme et les réactions allergiques. Ils affirment que plusieurs années seront nécessaires pour mener à bien cette recherche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *