A savoir/ Santé Publique

Une mobilisation en faveur de la e-cigarette

Les professionnels de santé, et notamment 120 médecins, demandent au gouvernement de considérer la cigarette électronique comme une véritable aide à réduire les risques tabagiques par la prise en compte de son potentiel. La France compte un des taux les plus élevés d’Europe, avec 34% de fumeurs.

D’après le rapport du Public Health England, que l’on peut comparer à notre Haute autorité de santé, la cigarette électronique est 95% moins nocive que le tabac. 120 professionnels de santé ont décidé de se réunir pour publier en appel mettant en avant le potentiel de la cigarette électronique, qu’ils jugent bien mois nocive que le tabac. Elle permettrait ainsi de réduire considérablement les risques de cancers et maladies cardiovasculaires.

La e-cigarette n’est pas un médicament

Attention, si certains souhaitent la promotion de la e-cigarette auprès du grand public, le gouvernement français ne va pas dans ce sens. Le projet de loi Santé qui sera voté mi-novembre interdira même son usage dans certains lieux publics. En effet, la e-cigarette n’est absolument pas règlementée, contrairement aux aides pharmaceutiques de sevrage tabagique (patchs, inhaleurs, gommes à mâcher…). Ces médicaments sont en effet contrôlés et bons pour la santé, contrairement à la cigarette électronique sur laquelle nous n’avons encore pas de recul.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *