Animaux

Protéger son chien en hiver

S’il est indispensable de connaître les signes de bonne santé de son chien, tous les chiens ne supportent tous pas pareil le froid, l’hiver et la neige. En effet, comme ils n’ont pas tous la même résistance, il arrive que certains chiens tombent malade. Cette résistance au froid dépend notamment de la race à laquelle appartient votre chien mais aussi son âge et son poids. Découvrez aussi comment protéger votre chien en hiver.

Une résistance au froid différente

Certaines races de chiens, comme notamment les races nordiques, sont plus résistantes au froid puisqu’elles possèdent un poil et sous poil épais et abondants. Pa rexemple, le Husky sibérien ou le montagne des Pyrénées ont une excellente résistance. À contrario, certaines races ont un pelage moins abondant et sont plus petits de par leur taille (bichons, yorkshire, lévriers, chihuahuas) et donc plus fragiles. Il faut aussi noter que l’âge et le poids du chien influencent sa résistance au froid, notamment pour les chiots et les séniors, plus sensibles. Un chien d’appartement qui vit beaucoup à l’intérieur sera aussi plus sensible aux variations de températures.

Bien protéger son chien en hiver

Tout commence par l’alimentation. Si celle d’un chien vivant beaucoup à l’intérieur sera constante, un chien qui passe son temps dehors et court beaucoup devra manger plus, grâce à une alimentation plus riche ou en plus grande quantité. Pour maintenir sa température corporelle, le chien aura alors besoin de beaucoup plus d’énergie.

N’hésitez pas non plus à mettre à votre chien un manteau, notamment pour les petits chiens qui sont souvent plus frileux. Enfin, évitez le toilettage pour que les poils de votre chien restent longs et pour ainsi qu’ils puissent le protéger du froid.

Vous pouvez, après une sortie hivernale notamment dans la neige, offrir à votre chien un soin pour les coussinets à appliquer plusieurs semaines avant l’exposition au gel, qui permet de les renforcer et les rendre moins sensibles aux blessures et fendillements. Veillez aussi à ce que votre animal n’ingère pas trop de neige, ceci pouvant provoquer une inflammation de l’estomac et des vomissements. En cas de grand froid, accompagné de vent, il est préférable de limiter le temps de la promenade afin d’éviter une trop grande déperdition de chaleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *